Message du dimanche 2 septembre par Philippe DIBLING.