Message du dimanche 2 décembre par Patrick MICHEL